On y a cru, mais non : Darius Miles a encore été coupé, cette fois-ci par les Grizzlies !

Posté par Tinmar le 7 janvier 2009

Ahlalala, chienne de vie, vraiment ! Notre bon Darius, qui venait tout juste de purger ses 10 matchs de suspension pour possession de drogue, a encore été coupée par sa franchise, les Memphis Grizzlies ! Pourtant, on y a cru, vraiment : autant avec les Celtics, on s’est dit que c’était un peu du pipeau, là, j’avoue, j’y ai cru, dur comme le fer… Mais non, car Memphis est cruel : trop vieux (l’effectif actuel des Grizz contient pas moins de 7 joueurs sous les 23 ans) ? Trop pas assez bon (après 2 ans d’inactivité…) ? On ne le sait pas : tout ce qu’on sait, c’est que la carrière de Darius à Memphis n’aura donc duré que deux petits bouts de matchs…

milesgrizz.jpgJoe Murphy/NBAE via Getty Images

Pourtant, c’est pas faute d’avoir essayé : même un report officiel diffusé sur nba.com annonçait comme imminent son grand retour sur un parquet NBA ! On disait de lui qu’il était motivé pour reshooter dans la balle, recourir sur le parquet, refaire crisser ses baskets, refaire des dunks de malade… Il avait même rejoué deux fois en ce début d’année, pour aucun point mais deux contre et deux rebonds contre Minnesota… Mais non, car Darius Miles n’a aujourd’hui plus de club… Est-ce la fameuse clause qui dit que si Darius joue au moins 10 matchs avec une autre équipe, Portland devra payer la somme de 9M$, faisant d’eux un « débiteur », d’un coup d’un seul ? Portland court-circuite-il le retour de notre ancien lycéen-passé-directement-à-la-NBA, afin d’éviter de payer cette lourde somme ? Ou alors, simplement, Darius Miles ne vaut plus un clou ? Je n’ai pas la science infuse, quoique, j’avoue… mais là, je n’ai pas la réponse !

Oh non, ne me dites pas que dans quelques jours, le même sort sera réservé à Steve Francis, un autre illustre joueur-qui-n’en-est-pas-un-actuellement ? Oh non, je ne veux pas le croire……..

Publié dans Come Back, Grizzlies, On s'en fout, Suspension, T'Blazers | Pas de Commentaire »

Stephon Marbury en a ras le « Q », et tape du poing sur la table !

Posté par Tinmar le 1 décembre 2008

Pardonnez-moi pour ce titre quelque peu vulgaire, mais c’était pour vous avertir de la violence des propos qui vont suivre… En effet, après la suspension d’un match et de 400 000$ (sur les 21M$ qu’il va recevoir toute cette saison…), et les récentes attaques de Quentin Richardson alias Q, à propos de son « ex »-coéquipier Stephon Marbury, ce dernier a décidé de s’énerver et de s’expliquer : « C’est comme s’il m’avait laissé pour mort » : je vous avait dit que c’était brutal…

marburyhide.jpgPhoto by Chris McGrath/Getty Images

3 jours après les dures mais justifiées critiques balancées par Q sur Starbury, et un jour qu’il ne rencontre le président des Knicks Donnie Walsh, le mis-de-côté Marbury s’est donc enérvé un bon coup pour expliquer son geste (rappelez-vous, il avait par deux fois refusé de rentrer sur le terrain…), et va même jusqu’à « tacler » ses partenaires de jeu :

« Ca fait 3 semaine sque je suis assis là et que je la boucle, dit-il au Post. Pour autant, je n’ai pas entendu un seul de mes équipiers se demander ‘Pourquoi Marbury ne joue-t-il pas ? C’est un bon système de jeu pour lui, même en jouant avec le second cinq, en apportant plus d’explosivité…’  »

Concernant Quentin Richardson, il use de comparaisons assez fortes :

« Quand les choses vont de mal en pire, des gars comme Q disent alors « Je ne le considère plus comme un équipier, il a laissé ses équipiers se déshydrater jusqu’au bout ». Il parle, mais lui n’a pas cherché à savoir si j’étais son équipier quand on m’a banni de l’équipe ! Ils m’ont laissé pour mort. Si jamais je devais prendre une balle dans le crane, au moins que ce soit fait par l’ennemi : là j’ai été shooté en pleine tête par mes propres gars dans ma propre tranchée. Ils ne m’ont même pas donné une mort honorable.« 

Enfin, quand il parle du conflit qui l’oppose à son coach Mike d’Antoni, il en profite pour critiquer ses choix, plus que contestables à ses yeux :

« Mike n’avait aucune intention de me faire jouer au basket-ball ici. Il ne m’a clairement montré aucun respect. C’était même pire que de l’irrespect : il a préféré inscrire Danilo Gallinari [sur la liste officielle des effectifs au début de la saison], dont le dos est en compote et qui n’a pas participé du tout au training camp, à ma place…« 

Alors bon, on peut comprendre que Marbury n’accepte plus de jouer pour une équipe qui l’a mis au ban, alors qu’elle serait nécessairement meilleure avec lui que sans lui, Marbury n’étant pas un manchot non plus… Bien sur que les autres joueurs auraient pu faire un petit quelque chose pour que leur meneur de jeu (qui avait fait toute la préapration avec eux) revienne un minimum au sein de leur effectif…

Mais de là à se comparer à un soldat tué par ses propres frères d’armes, y a un sacré pas que Stephon Marbury a sauté sans aucune hésitation !

Publié dans Knicks, Suspension | Pas de Commentaire »

Golden State punit son Franchise Player menteur : 30 matchs sans paye pour Monta Ellis

Posté par Tinmar le 12 octobre 2008

Chris Mullin, le GM des Warriors, a annoncé que Monta Ellis, leur meneur de jeu titulaire pour la future saison qui démarre dans 3 semaines, a été suspendu pour 30 matchs, sans paye bien entendu.

montaelliswallpaper.jpg

Alors, pour ceux qui ne suivent pas l’actualité NBA, je vais vous résumer ça en quelques phrases : au début de l’été, Ellis a resigné pour les Warriors un gros contrat de l’ordre de 67M$ sur 6 ans… Après le départ de Baron Davis vers LA (les Clippers, pas les Lakers, faut pas rêver non plus), Ellis a été désigné « joueur-autour-de-qui-on-va-tout-rebatir » par les instances dirigeantes de Golden State. Mais, malheur, le malheureux se blesse au genou et à l’épaule, et sera indisponible entre 3 et 4 mois : dur pour les Warriors qui avaient donc misé une grosse partie de leur pactole pour le faire resigner.

Si ça finissait là, ça aurait une histoire comme la NBA en connait tous les jours… La vie est bien faite, donc ça ne s’arrête pas là : moins d’une semaine après l’annonce de la blessure de Ellis, on apprend que le jeune meneur aurait menti quant au « comment » de la blessure : en effet, dans son contrat signé début juillet (mais également dans tous les contrats) est écrit qu’il est interdit au joueur d’exercer une activité extra-basketballaire jugée trop dangereuse, comme le snow board, le surf, le ski, le foot US, le parapente, la traversée du Niagara dans un tonneau, le K1, … sous peine de suspension et de retenue sur salaire.

Ellis avait assuré que sa blessure faisait suite à un trébuchement sur un terrain de basket. Oué OK, à moins de se rouler par terre, ramper et faire une pirouette à l’envers, on a du mal à croire que ce genre de blessure (il avait des griffures sur son épaule et son genou) puisse arriver sur un playground, aussi mal-entretenu soit-il…

Donc voila, Ellis a menti, et s’est fait griller par son club, et s’est donc pris 30 matchs de suspension (dans tous les cas, il ne les aurait pas joués à cause de sa blessure), le tout sans être payé : là par contre, ça fait mal… On calcule rapidement qu’il est payé 11 millions par an, que l’on joue 3 matchs en moyenne par semaine, soit 12 parties par mois, soit 30 matchs en à peu près 3 mois : 11M$/12 mois*3 mois = 2,75M$ !!!

En faisant du surf ou je ne sais quelle activité prohibée par le règlement intérieur des joueurs de la NBA, il vient de perdre près de 3M de dollars US, aussi faible soit-il ! Pour un joueur drafté au 2è tour, et qui venait de toucher le jackpot, je confirme, ça doit faire mal de se voir retirer 30% de sa paye !

A noter que l’intérieur des Lakers Vlad Radmanovic , en 2007, s’est fait retirer 10% de sa paye, soit 3 fois moins pourcentagement parlant que Ellis…

On espère simplement qu’il pourra retrouver son meilleur niveau, et sa motivation !

Publié dans Blessures, Suspension, Warriors | Pas de Commentaire »

 

Sports pour Tous Poitou Cha... |
Le Défi des Gazelles |
bouling club canohes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cyclocrosspassion
| MAC BOURGES
| F.D.F. Mag