Constat d’un US Trip, épisode 2 : offrons John Wall à Indiana !

Posté par Tinmar le 12 avril 2010

A à peu près un mois de la loterie qui désignera l’équipe qui aura le Pick n°1 de la prochaine Draft, il est temps pour moi d’en parler un peu. C’est mon petit voyage à New York et notamment dans le NBA Store qui a finit de me convaincre d’écrire là-dessus. Quel rapport entre la visite d’un magasin et la prochaine Draft, me demanderez-vous ? Réponse à la fin de ce billet !

La toute récente March Madness n’a pas changé grand chose aux prévisions concernant les tout premiers choix de la prochaine Draft. D’après les principaux sites proposant une Mock Draft (si vous êtes comme moi et que vous vous dîtes « à quoi bon s’obstiner à faire une Mock alors qu’on ne connait pas encore l’ordre des équipes ? », levez bien haut la main), John Wall reste toujours la cible n°1 des scoots, suivi de très très près par le meilleur joueur universitaire de l’année, Evan Turner. Il semblerait néanmoins que John Wall ait un potentiel de « Next One » trop intéressant pour que l’on passe à côté. Et même si DeMarcus Cousins fait style « Coucou, je suis là », il ne finira pas devant ces deux-là.

johnwallabove.jpg Reuters

John Wall est un meneur de jeu vraiment au-dessus du lot, capable tout autant de renverser des montagnes que d’attirer les foules dans votre stade. Jetons un coup d’oeil aux équipes qui potentiellement peuvent chopper ce premier pick :

- New Jersey : bon dernier de cette Ligue, les futurs Brooklyniens possèdent déjà Devin Harris à ce poste primordial. Si les Nets sont tirés au sort, alors Harris sera échangé contre un bon 3/4 plus 4 que 3 histoire d’aider Brook Lopez sous les panneaux. Un arrière/ailier ne sera pas nécessaire, surtout si celui que l’on ne nomme pas choisit de venir à Brooklyn…

- Minnesota : normalement avec Jonny Flynn et les droits sur Ricky Rubio, les Wolves n’ont pas besoin d’un autre meneur de jeu. Mais Wall est plus qu’un meneur, c’est une future star. Alors Flynn pourra faire ses valises pour que Rambis puisse enfin avoir un 3 de qualité supérieure à Ryan Gomes. Quant à Rubio… bah franchement, j’en sais rien !

- Golden State/Sacramento : ces deux équipes ont drafté en juin dernier leur meneur du futur (Curry et Evans, respectivement). Ce serait peut-être les seules équipes à préférer Turner à Wall…

- Philadelphie/Détroit : Louis Williams et Jrue Holiday sont gentils, réellement, mais si Phila arrive à capter ce premier Pick, un de ces deux-là devra faire ses valises ou se contenter des miettes. Du côté du Michigan, Rodney Stuckey est dans la place mais Joe Dumars va préférer choisir John Wall pour redorer un blason bien assombri par les arrivées l’été dernier de Ben Gordon et Charlie Villanueva…

- Washington : Arenas peut faire son retour, mais les dirigeants des Wizards choisiront quand même John Wall. Au pire, si Gilbert est pas content, il peut toujours menacer ses dirigeants avec ses Beretta…

- Clippers : avec un Baron Davis impossible à bouger à cause d’un contrat de bâtard (41M$ sur les 3 prochaines années…) et Eric Gordon qui représente le futur, difficile de voir Wall débarquer sachant que les Clippers ont aussi besoin d’un Small Forward (que pourrait être Evan Turner). Mais le fait d’évoluer à LA et cette volonté d’un jour atteindre le niveau populaire des Lakers penchent en la faveur de John Wall.

- Utah (via New York) : Utah a cette chance d’avoir le pick des Knicks cette année. Avec Williams à la mène, Wall peut se révêler être un back-up ou un superbe pote de One-Two Punch, sachant que Utah a un trou en position 2… Une position où peut évoluer également Evan Turner !

- New Orleans/Memphis/Houston : la première possède déjà 3 arrières ultra-compétitifs avec Chris Paul, Darren Collison et Marcus Thornton. Dur de voir Wall là-dedans. Pour Memphis, dur également d’imaginer Mayo évoluer à côté de son semblable John Wall ! Enfin, Aaron Brooks s’est imposé comme le meneur du futur des Rockets.

- enfin, les Pacers

Lire la suite… »

Publié dans 76ers, Clippers, Draft, Grizzlies, Hornets, Jazz, Kings, Nets, Pacers, Pistons, Rockets, Saga, T'Wolves, Warriors, Wizards | Pas de Commentaire »

Les enjeux de cette fin de saison 2009/10 : les playoffs, John Wall et l’été 2010 en point de mire !

Posté par Tinmar le 1 mars 2010

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais la fin de saison approche à grands pas et l’heure des bilans va bientôt sonner. Pour MyNBA4U, on n’en est pas encore là : il reste en effet une vingtaine de rencontres pour chaque équipe que comporte cette magnifique Ligue qu’est la NBA, et il reste encore quelques petites choses à espérer pour certaines d’entre elles. En haut du classement on veut se positionner au mieux pour espérer l’avantage du terrain, un peu plus en bas on se tâte à « tanker » pour une meilleure chance à la prochaine Draft…

kobepaumelo.jpg lebrondunk.jpgAP

Tout en haut, vraiment tout en haut, on peut considérer que seules deux équipes sont en course pour être la meilleure équipe de la saison régulière 2009/10 : le Cleveland de LeBron James, et le Los Angeles de Kobe Bryant. A l’heure qu’il est, les deux équipes se suivent de très près (les Lakers n’étant qu’à un petit match des Cavaliers) et ont assez d’avance sur leurs concurrents (6 et 5,5 matchs respectivement sur Orlando et Denver) pour qu’on puisse les déclarer Top 1 de leur conférence. Pour ces deux équipes, les prochains enjeux seront donc d’essayer de gagner le plus de matchs (plus que l’équipe d’en face, cela va de soi) pour s’assurer la possession du terrain lors d’un éventuel Game 7, mais surtout de ne pas laisser trop de plumes lors des 22 matchs qu’ils leur restent (on pense notamment à Kobe, Bynum, Gasol, ou encore Mo Williams et le Shaq…). Mon verdict : Cleveland devant avec un bilan de 65 victoires pour 17 défaites, soit trois petites défaites lors des 22 prochaines et dernières rencontres de la saison régulière. Je vois bien les Lakers (qui se déplaceront 14 fois !) perdre 2 rencontres de plus, pour finir à 62 victoires et 20 défaites.

Juste en dessous, la bataille va faire rage de chaque côté des Etats-Unis pour savoir qui s’adjugera la seconde place de chaque conférence. Commençons par la conférence Est… howardoverposey.jpgIls sont trois à concourir, Orlando qui est deux matchs devant Atlanta qui n’a qu’un cheveu devant Boston. Si l’on regarde le calendrier de chacune de ces équipes, on voit que les Hawks sont désavantagés puisqu’ils se déplaceront 13 fois, dont 5 fois contre des équipes encore en course pour la 8ème place qualificative à l’Est, que Boston se déplacera 11 fois et n’accueillera pas plus de 4 équipes vraiment dangereuses, et que Orlando enfin n’aura « que » 7 gros matchs à sortir durant cette même période. Au niveau de la dynamique, je vois mal Boston tout fracasser pour revenir sur ses deux concurrents surtout si c’est pour fracasser ses propres joueurs, tandis qu’Orlando semble vraiment un cran au-dessus des Hawks. Mon verdict : Orlando restera devant Atlanta qui creusera le trou avec Boston. 58-24 pour Orlando, 53-29 pour Atlanta et 51-31 pour Boston.

Dans la conférence Ouest, les choses sont à peu près équivalentes : trois équipes pour une seconde place bien alléchantes, ce sont là Denver, Dallas et Utah, qui se tiennent en moins d’un match. Phoenix n’est qu’à deux pas de Utah, mais je vois mal la bande à Steve Nash tenir la route jusque-là. Denver est pour l’instant devant grâce à une régularité du tonnerre, mais les derniers transferts effectués par Dallas tendent à prouver qu’il faudra vraiment compter sur eux pour la bataille finale : une seconde place bien confortable leur irait très bien quand il faudra jouer un game 7 contre Denver ou Utah…

Car il faudra également compter sur Utah, qui voudra tenter quelque chose afin de compenser les dollars « perdus » du contrat de Boozer. Auteur d’une impressionnante remontée depuis début 2010, les Jazz semblent un peu s’essouffler tandis que leur calendrier ne leur semble pas non plus très favorable. Malgré cela, les Jazz restent avec Williams à la mène et un duo Boozer/Millsap fracassant sous les panneaux, une équipe à suivre, le véritable sleeper des prochains playoffs. Dallas et Denver au final sont désormais les deux seules vraies équipes à pouvoir jouer durablement dans la cour des Lakers. Mais Denver ayant encore deux road trips à faire, je vois Dallas prendre le dessus d’ici à mi-avril. Mon verdict : Dallas qui fera un dernier rush pour rattraper les Lakers pour finir à 60-22, Denver à 58-24 et Utah à 56-26.

Un peu plus bas, la bataille fait encore rage pour les dernières places qualificatives, à l’Est comme à l’Ouest. D’un côté,il y a 5 équipes pour 4 places, Toronto 5ème possédant une avance suffisante sur le 9è Miami (3 matchs d’avance) pour s’assurer une place parmi les huit. Le gros fight se fera donc entre Chicago, Milwaukee, Charlotte et Miami. Malheureusement pour ce dernier, malgré tout le talent de Wade je le vois mal aller en post-saison : ses concurrents se sont tous renforcés lors de la Tradeline, et sachant que la mayonnaise prend pour chacun (Warrick et Murray à Chicago, Salmons à Milwaukee et Ty. Thomas à Charlotte)…

wadecomplaint.jpgLes Bulls auront en plus à coeur de montrer aux futurs free agents qu’ils sont déjà une équipe compétitive. Milwaukee est pour moi l’équipe la moins armée, avec notamment un Brandon Jennings aux abois depuis quelques semaines, mais l’arrivée de John Salmons leur donne un nouvel élan offensif qui leur assure selon moi la dernière place qualificative à l’Est. Mon verdict : Toronto 5ème, Chicago 6ème, Charlotte 7ème et Milwaukee 8ème. Et à moins d’un coup de génie de Pat Riley (Bosh, Boozer ou Stoudemire dans cet ordre-là, ou un duo équilibré à la David Lee + Luke Ridnour), je ne vois plus aucune raison pour Dwyane Wade de rester à Miami après cet été, alors que Chicago possède en ses rangs des joueurs de qualité comme Rose, Noah ou Luol Deng…

 

Toujours sur cette même partie de tableau mais à l’Ouest, la messe est dite je pense concernant les 8 équipes qualifiése, New Orleans, Memphis et Houston étant encore un peu trop tendres pour espérer rattraper un retard de plus de 3 matchs. Reste désormais à savoir qui devra se taper Los Angeles au premier tour. Pour l’instant, Portland tient la corde pour jouer la bande à Kobe, mais avec le retour en forme de Brandon Roy et surtout l’arrivée de Marcus Camby, les Blazers peuvent encore faire un poutch et passer devant un San Antonio plus que vieillissant et un Oklahoma City Thunder plus que puceau, les trois équipes ne se tenant qu’à 2 petits matchs.

Et au vu des calendriers respectifs, on voit vite que les Spurs auront fort à faire avec 15 déplacements sur 25 possibles, notamment à Dallas, Denver, Boston, LA Lakers ou encore Cleveland, Orlando et Phoenix : trop pour des Spurs qui pour moi, se feront sortir par les Lakers au premier tour… Concernant OKC, le grand challenge sera d’essayer d’atteindre la barre des 50W (soit 15 victoires lors des 24 prochaines rencontres), et ainsi placer encore mieux Kevin Durant dans la course au MVP ! Mon verdict : OKC devant Portland devant San Antonio, qui je pense perdra Ginobili à la recherche qu’un dernier gros contrat aux côtés d’un grand espoir… OKC ou Sacramento, au hasard ?

Enfin, on termine par le tout en bas du tableau. Il est désormais acquis que les Nets termineront dernier de la ligue, et auront la plus grande probabilité lors de la prochaine draft dejohnwallshoot.jpg recevoir le premier pick, un pick nommé John Wall. Le dernier challenge pour les Nets sera d’essayer de remporter au moins 3 matchs lors des prochaines 23 rencontres pour ne pas devenir la plus faible équipe de l’histoire de la NBA (avec moins de 9 victoires sur 82 possibles, c’était Philadelphie en 1973)… Devant New Jersey, Minnesota peut encore espérer rattraper Golden State, à seulement 3 matchs d’eux… Mais en s’obstinant à démarrer sans Kevin Love, pourtant l’un des power les plus efficaces de cette ligue, Minnesota apparemment veut faire tourner et donner du temps de jeu à tous…

Pour l’antépénultième position, synonyme de 15,6% de chance d’obtenir le premier choix de Draft, des places sont encore « à prendre » : dans un contexte incertain où les équipes sont très faibles et peuvent avoir envie de balancer leur fin de saison, il est dur de jauger les équipes. Mais malgré cette incertitude, on peut considérer qu’il y a encore 7 équipes pour cette avant-avant-dernière place de cette ligue, qui aura donc plus de 15% d’obtenir le premier choix de la prochaine Draft : pour l’instant, Golden State est intercalé devant le grupetto et 3 matchs derrière un peloton principal formé de Sacramento, Indiana, New York, eux même à un match derrière Détroit et Washington.

Enfin, juste devant, « l’échappée » Philadelphie ne devrait pas minorer cette course, mais peut tout de même perdre quelques places si l’une des équipes derrière elles placent une attaque fulgurante, car s’il y a bien une équipe qui a besoin d’un meneur, c’est bien Phila ! Mon verdict : NJ finit bon dernier (25% de chance d’obtenir le premier choix de la prochaine draft), Minnesota (19,9%), Golden State (15,6%), Indiana (11,9%), New York pour Utah (8,8%), Détroit (6,3%), Philadelphie (4,3%), Washington (2,8%), Sacramento (1,7%)…

PS : merci Lucas pour les T’Wolves ! Je les avais zappés de mon esprit après qu’ils aient zappé Kevin Love de leur starting-five ! ;)

PS2 : merci Manous ! Deux bourdes dans un même billet, il est temps pour moi d’être encore plus vigilant !

Publié dans 76ers, Bobcats, Bucks, Bulls, Cavaliers, Celtics, Clippers, Draft, Grizzlies, Hawks, Heat, Hornets, Jazz, Kings, Knicks, Lakers, Magic, Mavericks, Nets, Nuggets, Pacers, Pistons, Playoffs, Preview, Raptors, Rockets, Spurs, Suns, T'Blazers, T'Wolves, Thunder, Warriors, Wizards | 1 Commentaire »

Marquis Daniels : la vraie bonne affaire de Boston ?

Posté par Tinmar le 19 juillet 2009

Dès l’ouverture du marché, les Celtics ont frappé fort en attirant un certain Rasheed Wallace. Avec l’ancien Bullet, Blazer, Hawk et Piston, les Celts ont recruté un type de joueur assez spécial, un intérieur puissant sachant shooter d’un peu plus loin que la raquette (vous vous souvenez de ces fameux « tours du monde » que l’on se faisait vers les 8-10 ans sur les playgrounds d’à-côté ? Le sheed le réussissait les yeux fermés avec un sandwich dans la mauvais main…). Hier dans la journée, Boston et son coach Doc Rivers étaient fiers d’annoncer la venue d’un autre joueur libre, en la personne de Marquis Daniels. Ce dernier, malgré une très bonne saison avec les Pacers l’an dernier, n’a pas été re-signé par Larry Bird, et a donc décidé de jouer pour un vrai contender.

marquisdaniels.jpg AP Photos

L’an dernier, les Pacers se sont découvert un franchise player avec Danny Granger. Avec Mike Dunleavy blessé une bonne moitié de saison, Granger a même atteint le niveau all-star. Mais la blessure du fils du coach des Clippers a aussi profité à un autre joueur : Marquis Daniels a vraiment gagné ses galons de joueur NBA, en tournant à 13,5 points, 4,5 rebonds et 2 passes. Mais malgré ça, les Pacers ont décidé de ne pas exercer son option sur lui : on peut en même temps très bien les comprendre, l’année en option était de l’ordre de 7, 5M$, un peu beaucoup pour un joueur qui ne shoote pas à 3 au sein d’une équipe dont le jeu tourne autour des shoots de loin.

Chez les Celtics,,Daniels aura je le pense un rôle super important : capable naturellement de jouer en 2 ou en 3 (à Boston donc, derrière Allen ou Pierce), il sait également bien tenir le ballon, et peut même rendre service à la mène si un cataclysme touche Boston (Rondo, les Allen ou encore House absent ou gênés par les fautes). De plus, si Daniels rejoint les rangs de l’équipe championne en 2008, ça ne serait pas pour énorme côté paye : Boston ne possède actuellement que 2M$ (encore une exception, la Bi-Annual Exception, qui permet aux équipes de recruter un free agent pour 1,9M$ cette saison. Cette exception ne peut être utilisée deux années de suite, d’où son nom) pour le recruter, ce qui n’est clairement pas suffisant. Alors Danny Ainge aurait décidé de se séparer d’un de ses intérieurs pour donc faire venir Marquis Daniels. Ce grand, ce serait Brian Scalabrine, payé 3,5M$ pour sa dernière année de contrat : tout bénéf’ pour les Pacers qui pourront le virer pour pas trop cher, ou le garder comme back-up de Racho ou Hibbert, sachant que le grand roux sait shooter à trois-points.

C’est sur, Daniels aurait préféré gagner ses 7,5M$ à Indiana, mais voila, il a là l’occasion de signer en faveur d’un véritable prétendant au titre final, et on l’a vu pour Ariza, ça peut ouvrir certaines portes bien fortunées… A voir donc si ce sing-and-trade se concrétise, mais dans tous les cas, Boston fait une très bonne affaire, tandis que Marquis se voit là offrir une opportunité de rêve pour espérer toucher le pactole dans un ou deux ans.

Publié dans Celtics, Contrats, Gossips, Pacers, Transactions | Pas de Commentaire »

Petits deals en vrac : Magic Gortat, McDyess avec Duncan, Jarrett Jack canadien

Posté par Tinmar le 12 juillet 2009

Le 8 juillet, plusieurs joueurs en situation de Free Agent ont confirmé leur arrivée dans leur nouvelle équipe : Artest, Turkoglu, Sheed Wallace, Ariza, Gordon et Villanueva, etc… Pour la plupart ils étaient les « gros » poissons de cet été (pas du même acabit  que ceux de l’été prochain avec LeKing, D-Wade, CB4, Joe Johnson, Amar’e…) mais c’est quand même pas mal. Mais voila, la NBA, ce sont les stars payés à coups de millions (pour les 6 cités au-dessus, c’est au total plus de 45M$ pour la prochaine saison…), mais aussi les autres, ceux qui complètent l’effectif, ceux qui mettent en valeur ceux qui sont mieux payés justement : ce sont eux qui m’intéressent aujourd’hui.

gortatshake.jpg  mcdyessfist.jpgGetty & AP

Il arrive que des joueurs sur qui on ne miserait pas une chemise Armand Thierry arrivent à chopper de généreux contrat : c’est le cas par exemple de Marcin Gortat. Le géant polonais, back-up de Dwight Howard a certes été un artisan du beau parcours des Magic durant l’après-saison, mais voila, il n’est pas non plus ce qu’on peut appeler un très bon joueur (je suis sûr que je peux dunker sur sa tronche !). Pourtant, Gortat le polak s’est vu proposer plusieurs contrats (Houston, qui avait fait de lui sa priorité après la blessure de Yao, et Dallas, à qui il a donné sa préférence) à hauteur de 6M$ l’année, ce qui est juste énorme pour un joueur claquant 4 points et 4 rebonds en 12 minutes par soir. Mais ce que je trouve encore plus énorme, c’est qu’alors que tout le monde le voyait déjà dans le Texas en compagnie de Jason Kidd, Shawn Marion et Dirk Nowtizki, il se pourrait que Marcin reste du côté de la Floride…

Lire la suite… »

Publié dans Cavaliers, Contrats, Gossips, Hawks, Magic, Pacers, Raptors, Spurs, Suns, Transactions | Pas de Commentaire »

Draft 2009 : l’aventure intérieure dans la tête des GM !

Posté par Tinmar le 26 juin 2009

Alors ca y est, on y est : la Draft 2009 a révélé ses secrets. Bien entendu, certains choix étaient fort prévisibles. Mais ici, nous allons nous pencher sur certains cas spéciaux, ceux qu’on n’attendait pas du tout… Et il y en a eu ! Allons faire un petit tour dans la tête de chaque GM/Coach avant de faire leur choix, à la mode de Dennis Quaid…

draftboard.jpg Getty

1 – LA Clippers : « Rien à battre, je prends le meilleur, quitte à avoir 1000 gars sous le cercle : je choisis Blake Griffin »

2 – Memphis Grizzlies : « Avec Mayo et Gay (et Quentin Richardson bientôt là), je n’ai plus besoin d’un arrière de plus…  Et encore moins d’un gars qui va encore monopoliser le ballon à chaque attaque : OJ et Conley le font déjà bien ! Allez,  je privilégie la défense, et choisis Hasheem Thabeet ».

3 – Oklahoma City Thunder : « Prendre Rubio et voir Russell Westbrook lui taper dessus ? Ca pourrait être bien drôle, mais je préfère pas… J’ai besoin d’un gars qui sache shooter sans pour autant avoir besoin qu’on lui ouvre des brêches… Je choisis le timide mais super efficace James Harden, qui à coup sûr ne fera pas d’ombre aux futures stars que sont Kevin Durant, Russell Westbrook, Jeff Green et Nick Collison…. »

4 – Sacramento Kings : « J’ai besoin d’un meneur, absolument, et ça tombe bien, aucun n’a encore été choisi !!! A moins que ça ne soit un piège… Ils ont failli m’avoir, je choisis un meneur qui n’en est pas totalement un en la personne de Tyreke Evans ! »

5 – Minnesota T’Wolves (via Washington) : « Quoi ? Ricky Rubio n’est pas encore choisi ? Allez, je me lance, je vais prendre la future star du basket mondial, et mon meneur de jeu pour 10 ans ! Love et Jefferson vont me kiffer pour ça »

Lire la suite… »

Publié dans 76ers, Bobcats, Bucks, Clippers, Draft, Grizzlies, Hornets, Kings, Knicks, Les Frenchies, Mavericks, NBA Show, Nets, Nuggets, Pacers, Pistons, Raptors, Spurs, Suns, T'Wolves, Thunder, Warriors, Wizards | Pas de Commentaire »

1234
 

Sports pour Tous Poitou Cha... |
Le Défi des Gazelles |
bouling club canohes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cyclocrosspassion
| MAC BOURGES
| F.D.F. Mag