Celtics – Lakers : cette finale au nom aguicheur tiendra-t-elle toutes ses promesses ?

Posté par Tinmar le 2 juin 2010

L’Histoire retiendra que depuis que les Celtics sont Celtics et que les Lakers sont Lakers, ces deux franchises ont remporté 17 titres de champions (bientôt 18), sur 61 possibilités qu’a offertes la NBA depuis qu’elle est NBA, soit près de 30% des titres NBA concentrés sur 2 équipes… Et sur ces 18 saisons, à 12 reprises la finale les a opposées, pour un bilan plutôt flatteur pour les Celtics : sans compter la finale de cette année, il y a 9 à 2 pour la franchise du Massachussets. Après, il ne faut pas oublier que 7 de ces victoires « vertes » ont été remportées avant les années 1970… Voila, les bases historiques sont établies, parlons désormais du présent !

celticstitles.jpglakerstitles.jpg

Petit rappel des faits : Les Lakers sont les champions en titre. Pour faire le Back-2-Back, ils ont senti qu’un petit apport défensif pourrait leur faire du bien : ainsi ont switché Ron Artest et Trevor Ariza entre le Texas et la Californie, sans pour autant avoir été « tradés » l’un pour l’autre. Avec cet effectif de folie, les Lakers se sont positionnés dès le début de la saison comme les gros favoris de cette Ligue, en compagnie des Cavaliers d’un certain LeBron James. Cette finale opposant donc James à Kobe Bryant, les deux meilleurs joueurs de cette dernière décennie, était attendue comme THE Finals que tout le monde voulait voir… Mais les Celtics sont passés par là, et ont renvoyé la bande à LeBron dans l’Ohio.

Les Boston Celtics sont les champions d’il y a deux ans. Pour retrouver l’ivresse d’un titre NBA, ils ont senti qu’ils ne devaient pas trop forcer durant la saison régulière afin d’être en super forme pour les playoffs : ainsi, on a vu des Celtics quelque peu fébriles durant 82 matchs, pas des plus dominateurs ni des plus physiques. Avec cette saison en demi-teinte, les Celtics ne se sont pas trop bien positionnés, finissant à une très moyenne 4ème place de la conférence Est.

Opposés en demi-finales de conférence aux Cavs, prétendant au titre suprême grâce notamment à un gros recrutement pour épauler LeBron James, les Celtics ont montré que leur saison n’était qu’un leurre : boostés par l’enjeu, les Garnett, Pierce, Allen, Rondo et & co ont tout mangé sur leur passage (du feu, des cavaliers et des magiciens : ça fait un peu Legend of Mana tout ça…), et aujourd’hui les voila en NBA Finals, leurs deuxième en trois ans.

Petit tour d’horizon des forces en présence : Les Celtics présentent exactement le même cinq de départ qu’il y a deux quand ils ont battu les Lakers en NBA Finals. Mais contrairement à 2008 où les Celtics ont gagné le titre MALGRE la présence de Rajon Rondo, cette année les Celtics ont atteint les NBA Finals surtout GRACE à ce même Rajon Rondo : à l’époque un peu jeune et frêle, il est aujourd’hui devenu l’un des tout meilleurs meneurs de jeu de la ligue. Le Big Three originel a peut-être un peu perdu de sa superbe, mais rien du tout de sa motivation et de ses qualités intrinsèques…

Lire la suite… »

Publié dans Celtics, Lakers, NBA History, Playoffs, Preview | 1 Commentaire »

What time is it (GMT -5) ? It’s NBA Playoff Time !!

Posté par Tinmar le 15 avril 2010

Ayééé, les jeux sont faits, on sait désormais qui jouera qui au premier tour des playoffs ! On peut même extrapoler en essayant de se faire un bracket genre NCAA March Madness. Voici donc les affiches de ces 2010 NBA Playoffs côté Eastern Conference, et croyez-moi, il y a des séries qui vont être plus serrées que prévu…

2010eastplayoffs.jpg

 

 

 

 

 

 

NBA.com

 

 

cleveland.jpgchicago.jpgA l’Est, commençons par le commencement : les Cleveland Cavaliers (1) de LeBron James affronteront les Chicago Bulls (8) de Derrick Rose. Alors que normalement, une confrontation 1-8 est le plus souvent prévisible, ici nous avons droit à une superbe affiche. Les Cavaliers possèdent LeBron James, se sont renforcés en février avec l’arrivée de Antawn Jamison et même en 2009 avec Jamario Moon, Anthony Parker et surtout Shaquille O’Neal. Ce dernier a promis »a ring for the King » : face à Chicago, on en saura beaucoup plus. Car Chicago possède peut-être avec Joakim Noah le pivot (après Dwight Howard) le plus à même de gêner considérablement le secteur intérieur des Cavs. Et avec Derrick Rose à la baguette, cette équipe des Bulls n’est pas l’équipe contre qui j’aurais aimé tomber…

Mes prévisions : La bande à Noah remportera un set au tie-break, mais West marquera un but de la tête comme au temps de l’AJ Auxerre, Jamison enchaînera les pénétrations et LeBrock James se réveillera et marquera toutes ses pénalités…….. 4-1 pour les Cavs, mais ce ne sera pas si facile que ça !

 

orlando.gifcharlotte.gifLes Orlando Magic (2) de Dwight Howard affronteront quant à eux les Charlotte Bobcats (7), petits novices en matière de playoffs. Une belle confrontation entre l’équipe qui shoote le plus derrière la ligne à 3-points, et la meilleure défense de la Ligue. Une série qui oppose donc deux styles bien différents… Mais Orlando possède cet avantage d’avoir dans ses rangs un joueur assez phénoménal en la personne de Dwight Howard : car même si Charlotte possède des joueurs capables de défendre assez loin de leur panier (je pense à Stephen Jackson, Boris Diaw ou Gerald Wallace), l’équipe appartenant à Michael Jordan n’a pas d’intérieur capable de réellement gêner le Superman Howard. Ratliff a beau avoir l’expérience avec lui et Chandler un beau timing pour les alley-oops, je ne vois aucun de ces deux-là freiner le géant floridien…

Mes prévisions : 4-1 pour Orlando, à moins que Tyrus Thomas ne déchaîne les enfers ou que Diaw mange 44 Kinder Bueno…

 

atlanta.gifmilwaukee.gifLes outsiders d’Atlanta (3) face aux Milwaukee Bucks (6) : cette série aurait pû être des plus intéressantes si seulement Milwaukee n’avait pas perdu son australien de pivot Andrew Bogut, qui s’est je crois cassé tout un côté de son corps… Sans lui et surtout face à une équipe d’Atlanta possédant l’un des jeux collectifs les plus huilés de la NBA, Milwaukee aura beaucoup de mal surtout si Jamal Crawford garde son rythme face à une seconde unit assez faible côté Bucks. Mais Milwaukee reste malgré tout un bon test pour des Hawks en position d’outsiders, avec notamment un Brandon Jennings au talent indéniable qui ira à la bataille sans grande pression.

Mes prévisions : 4-1 pour les Hawks, à moins d’une pénurie de Coca-Cola qui ferait que tous les hommes de 15 à 77 ans soient réquisitionnés…

 

boston.jpgmiami.jpgEnfin, Boston (4) recevra donc Miami (5) pour un premier tour des plus imprévisibles. En effet, Boston est-il prêt physiquement pour les playoffs ? Les Celtics sont-ils prêt à affronter un monstre comme Dwyane Wade ? Même si ce dernier est quasiment seul sur sa planète (respect quand même à Michael Beasleyet des vieux « Q » Richardson et Jermaine O’Neal), il est capable des meilleures choses, surtout face à de grands joueurs. Boston aura besoin d’un Big Three en grande forme pour taire l’arrière de Miami.

Mes prévisions : 4-2 pour les Celtics, à moins que Wade ne soit dans un très grand soir pendant 7 soirs, ou que Jermaine O’Neal nous claque 25 points, 12 rebonds et 3 contres par soir, à l’ancienne comme DJ Abdel…

Publié dans Bobcats, Bucks, Bulls, Cavaliers, Celtics, Hawks, Heat, Magic, Playoffs, Preview | Pas de Commentaire »

L’avenir des Celtics est sombre, très sombre…

Posté par Tinmar le 22 mars 2010

54M$ : c’est selon toute vraisemblance, le niveau du prochain Salary Cap, version 2010/11…

63M$ : c’est le montant total des salaires des joueurs qui seront encore sous contrat chez les Celtics pour la saison 2010/11…

6 : c’est le nombre de joueurs qui seront encore sous contrat en 2010/11…

Vous voyez le truc ? Rien que ces 3 données chiffrées me font mal au crâne, et je n’ose même pas imaginer l’état du cerveau de Danny Ainge, GM des Celtics, à la vue de son futur Salary Cap ! Et imaginez-vous qu’il devra recruter encore 7 joueurs pour avoir un effectif dit « légal ». Ces quelques pauvres chiffres ne sentent pas bons pour la saison qui arrive, clairement, mais d’autres données vont encore assombrir le futur un peu moins proche des Celtics…

bostoncelticsbench.jpg Elsa/Getty Images

Alors que la Saint Patrick a été fêtée de par le monde toute la semaine passée, il était bien normal de nous intéresser un peu aux Boston Celtics. Actuellement installée à la 3ème place de la conférence Est, tout porte à croire (état de forme, calendrier adverse plus favorable) que l’équipe coachée par Doc Rivers pourrait ne pas rester à cette 3ème position, et au final finir à une place plus ingrate., derrière les Atlanta Hawks. Ingrate car quand il est temps de jouer pour de vrai, l’équipe classée 4ème rencontrera d’abord celle classée 5ème (pour normalement la confrontation la plus équilibrée du premier tour des playoffs), puis aura la malchance de jouer en demi-finales de conférence l’équipe qui a terminé en tête de la dite conférence, ici les Cleveland Cavaliers de LeBron James. Franchement, je préfère vous le dire de suite : même si les Celtics sont vieux expérimentés, même si on dit d’eux qu’il se rebifferont quand ils le voudront, même si cette équipe présente peut-être la meilleure somme d’individualités de la conférence, je n’y crois pas, je ne peux plus y croire. Je ne crois pas les Celtics capables de renverser des montagnes, pas cette année, plus cette année, et encore moins l’an prochain.

Cette saison, les Celtics peuvent compter sur la régularité de Ray Allen, sur la capacité de Paul Pierce à se transcender lors des derniers instants d’un match, sur la belle présence défensive au poste de Kendrick Perkins, ou encore sur les coups d’éclats de Rajon Rondo. pour arracher de belles victoires (comme récemment sur le parquet de Dallas) et les enchaîner (4 de rang, série en cours). Mais cette saison, les Celtics ont aussi un banc très moyen à faible capacité scoreuse (d’où les arrivées tardives de Nate Robinson et de Michael Finley) et deux joueurs vieillissants bien décevants : Kevin Garnett et Rasheed Wallace.

Lire la suite… »

Publié dans Celtics, Contrats | 5 Commentaires »

Les enjeux de cette fin de saison 2009/10 : les playoffs, John Wall et l’été 2010 en point de mire !

Posté par Tinmar le 1 mars 2010

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais la fin de saison approche à grands pas et l’heure des bilans va bientôt sonner. Pour MyNBA4U, on n’en est pas encore là : il reste en effet une vingtaine de rencontres pour chaque équipe que comporte cette magnifique Ligue qu’est la NBA, et il reste encore quelques petites choses à espérer pour certaines d’entre elles. En haut du classement on veut se positionner au mieux pour espérer l’avantage du terrain, un peu plus en bas on se tâte à « tanker » pour une meilleure chance à la prochaine Draft…

kobepaumelo.jpg lebrondunk.jpgAP

Tout en haut, vraiment tout en haut, on peut considérer que seules deux équipes sont en course pour être la meilleure équipe de la saison régulière 2009/10 : le Cleveland de LeBron James, et le Los Angeles de Kobe Bryant. A l’heure qu’il est, les deux équipes se suivent de très près (les Lakers n’étant qu’à un petit match des Cavaliers) et ont assez d’avance sur leurs concurrents (6 et 5,5 matchs respectivement sur Orlando et Denver) pour qu’on puisse les déclarer Top 1 de leur conférence. Pour ces deux équipes, les prochains enjeux seront donc d’essayer de gagner le plus de matchs (plus que l’équipe d’en face, cela va de soi) pour s’assurer la possession du terrain lors d’un éventuel Game 7, mais surtout de ne pas laisser trop de plumes lors des 22 matchs qu’ils leur restent (on pense notamment à Kobe, Bynum, Gasol, ou encore Mo Williams et le Shaq…). Mon verdict : Cleveland devant avec un bilan de 65 victoires pour 17 défaites, soit trois petites défaites lors des 22 prochaines et dernières rencontres de la saison régulière. Je vois bien les Lakers (qui se déplaceront 14 fois !) perdre 2 rencontres de plus, pour finir à 62 victoires et 20 défaites.

Juste en dessous, la bataille va faire rage de chaque côté des Etats-Unis pour savoir qui s’adjugera la seconde place de chaque conférence. Commençons par la conférence Est… howardoverposey.jpgIls sont trois à concourir, Orlando qui est deux matchs devant Atlanta qui n’a qu’un cheveu devant Boston. Si l’on regarde le calendrier de chacune de ces équipes, on voit que les Hawks sont désavantagés puisqu’ils se déplaceront 13 fois, dont 5 fois contre des équipes encore en course pour la 8ème place qualificative à l’Est, que Boston se déplacera 11 fois et n’accueillera pas plus de 4 équipes vraiment dangereuses, et que Orlando enfin n’aura « que » 7 gros matchs à sortir durant cette même période. Au niveau de la dynamique, je vois mal Boston tout fracasser pour revenir sur ses deux concurrents surtout si c’est pour fracasser ses propres joueurs, tandis qu’Orlando semble vraiment un cran au-dessus des Hawks. Mon verdict : Orlando restera devant Atlanta qui creusera le trou avec Boston. 58-24 pour Orlando, 53-29 pour Atlanta et 51-31 pour Boston.

Dans la conférence Ouest, les choses sont à peu près équivalentes : trois équipes pour une seconde place bien alléchantes, ce sont là Denver, Dallas et Utah, qui se tiennent en moins d’un match. Phoenix n’est qu’à deux pas de Utah, mais je vois mal la bande à Steve Nash tenir la route jusque-là. Denver est pour l’instant devant grâce à une régularité du tonnerre, mais les derniers transferts effectués par Dallas tendent à prouver qu’il faudra vraiment compter sur eux pour la bataille finale : une seconde place bien confortable leur irait très bien quand il faudra jouer un game 7 contre Denver ou Utah…

Car il faudra également compter sur Utah, qui voudra tenter quelque chose afin de compenser les dollars « perdus » du contrat de Boozer. Auteur d’une impressionnante remontée depuis début 2010, les Jazz semblent un peu s’essouffler tandis que leur calendrier ne leur semble pas non plus très favorable. Malgré cela, les Jazz restent avec Williams à la mène et un duo Boozer/Millsap fracassant sous les panneaux, une équipe à suivre, le véritable sleeper des prochains playoffs. Dallas et Denver au final sont désormais les deux seules vraies équipes à pouvoir jouer durablement dans la cour des Lakers. Mais Denver ayant encore deux road trips à faire, je vois Dallas prendre le dessus d’ici à mi-avril. Mon verdict : Dallas qui fera un dernier rush pour rattraper les Lakers pour finir à 60-22, Denver à 58-24 et Utah à 56-26.

Un peu plus bas, la bataille fait encore rage pour les dernières places qualificatives, à l’Est comme à l’Ouest. D’un côté,il y a 5 équipes pour 4 places, Toronto 5ème possédant une avance suffisante sur le 9è Miami (3 matchs d’avance) pour s’assurer une place parmi les huit. Le gros fight se fera donc entre Chicago, Milwaukee, Charlotte et Miami. Malheureusement pour ce dernier, malgré tout le talent de Wade je le vois mal aller en post-saison : ses concurrents se sont tous renforcés lors de la Tradeline, et sachant que la mayonnaise prend pour chacun (Warrick et Murray à Chicago, Salmons à Milwaukee et Ty. Thomas à Charlotte)…

wadecomplaint.jpgLes Bulls auront en plus à coeur de montrer aux futurs free agents qu’ils sont déjà une équipe compétitive. Milwaukee est pour moi l’équipe la moins armée, avec notamment un Brandon Jennings aux abois depuis quelques semaines, mais l’arrivée de John Salmons leur donne un nouvel élan offensif qui leur assure selon moi la dernière place qualificative à l’Est. Mon verdict : Toronto 5ème, Chicago 6ème, Charlotte 7ème et Milwaukee 8ème. Et à moins d’un coup de génie de Pat Riley (Bosh, Boozer ou Stoudemire dans cet ordre-là, ou un duo équilibré à la David Lee + Luke Ridnour), je ne vois plus aucune raison pour Dwyane Wade de rester à Miami après cet été, alors que Chicago possède en ses rangs des joueurs de qualité comme Rose, Noah ou Luol Deng…

 

Toujours sur cette même partie de tableau mais à l’Ouest, la messe est dite je pense concernant les 8 équipes qualifiése, New Orleans, Memphis et Houston étant encore un peu trop tendres pour espérer rattraper un retard de plus de 3 matchs. Reste désormais à savoir qui devra se taper Los Angeles au premier tour. Pour l’instant, Portland tient la corde pour jouer la bande à Kobe, mais avec le retour en forme de Brandon Roy et surtout l’arrivée de Marcus Camby, les Blazers peuvent encore faire un poutch et passer devant un San Antonio plus que vieillissant et un Oklahoma City Thunder plus que puceau, les trois équipes ne se tenant qu’à 2 petits matchs.

Et au vu des calendriers respectifs, on voit vite que les Spurs auront fort à faire avec 15 déplacements sur 25 possibles, notamment à Dallas, Denver, Boston, LA Lakers ou encore Cleveland, Orlando et Phoenix : trop pour des Spurs qui pour moi, se feront sortir par les Lakers au premier tour… Concernant OKC, le grand challenge sera d’essayer d’atteindre la barre des 50W (soit 15 victoires lors des 24 prochaines rencontres), et ainsi placer encore mieux Kevin Durant dans la course au MVP ! Mon verdict : OKC devant Portland devant San Antonio, qui je pense perdra Ginobili à la recherche qu’un dernier gros contrat aux côtés d’un grand espoir… OKC ou Sacramento, au hasard ?

Enfin, on termine par le tout en bas du tableau. Il est désormais acquis que les Nets termineront dernier de la ligue, et auront la plus grande probabilité lors de la prochaine draft dejohnwallshoot.jpg recevoir le premier pick, un pick nommé John Wall. Le dernier challenge pour les Nets sera d’essayer de remporter au moins 3 matchs lors des prochaines 23 rencontres pour ne pas devenir la plus faible équipe de l’histoire de la NBA (avec moins de 9 victoires sur 82 possibles, c’était Philadelphie en 1973)… Devant New Jersey, Minnesota peut encore espérer rattraper Golden State, à seulement 3 matchs d’eux… Mais en s’obstinant à démarrer sans Kevin Love, pourtant l’un des power les plus efficaces de cette ligue, Minnesota apparemment veut faire tourner et donner du temps de jeu à tous…

Pour l’antépénultième position, synonyme de 15,6% de chance d’obtenir le premier choix de Draft, des places sont encore « à prendre » : dans un contexte incertain où les équipes sont très faibles et peuvent avoir envie de balancer leur fin de saison, il est dur de jauger les équipes. Mais malgré cette incertitude, on peut considérer qu’il y a encore 7 équipes pour cette avant-avant-dernière place de cette ligue, qui aura donc plus de 15% d’obtenir le premier choix de la prochaine Draft : pour l’instant, Golden State est intercalé devant le grupetto et 3 matchs derrière un peloton principal formé de Sacramento, Indiana, New York, eux même à un match derrière Détroit et Washington.

Enfin, juste devant, « l’échappée » Philadelphie ne devrait pas minorer cette course, mais peut tout de même perdre quelques places si l’une des équipes derrière elles placent une attaque fulgurante, car s’il y a bien une équipe qui a besoin d’un meneur, c’est bien Phila ! Mon verdict : NJ finit bon dernier (25% de chance d’obtenir le premier choix de la prochaine draft), Minnesota (19,9%), Golden State (15,6%), Indiana (11,9%), New York pour Utah (8,8%), Détroit (6,3%), Philadelphie (4,3%), Washington (2,8%), Sacramento (1,7%)…

PS : merci Lucas pour les T’Wolves ! Je les avais zappés de mon esprit après qu’ils aient zappé Kevin Love de leur starting-five ! ;)

PS2 : merci Manous ! Deux bourdes dans un même billet, il est temps pour moi d’être encore plus vigilant !

Publié dans 76ers, Bobcats, Bucks, Bulls, Cavaliers, Celtics, Clippers, Draft, Grizzlies, Hawks, Heat, Hornets, Jazz, Kings, Knicks, Lakers, Magic, Mavericks, Nets, Nuggets, Pacers, Pistons, Playoffs, Preview, Raptors, Rockets, Spurs, Suns, T'Blazers, T'Wolves, Thunder, Warriors, Wizards | 1 Commentaire »

After TradeLine : les joueurs sous leur nouvel uniforme !

Posté par Tinmar le 20 février 2010

Voici bien un billet qui ne sert pas à grand chose, si ce n’est vous montrer les joueurs qui ont été transférés lors des 3 derniers jours avec leur nouveau maillot. Ce billet sera mis à jour au fur et à mesure. Here it is…

On commence par les néo-Bobcats Théo Ratliff et Tyrus Thomas, auteurs d’une première bonne sortie (notamment Thomas avec 5 contres) face aux Cavaliers de LeBron James et… Antawn Jamison !

theoratliffbobcats.jpg tyrusthomasbobcats.jpg antawnjamisoncavs.jpgCunningham/NBAE via Getty

On enchaîne par les nouveaux Mavericks Caron Butler et Brendan Haywood, qui ont tous les deux très bien joué pour leur nouvelle équipe. DeShawn Stevenon n’est pas rentré durant ce match gagné face aux Magic.

caronbutlermavs.jpg   brendanhaywoodmavs.jpgFernando Medina/NBAE via Getty Images & AP

Josh Howard et Al Thornton sous le maillot des Wizards… Première réussie pour les deux, avec une belle victoire sur les Nuggets !

joshhowardwizards.jpg   althorntonwizards.jpgAP

Les Bulls ont remporté leur match face aux T’Wolves, ce qui a permis à Hakim Warrick de jouer son premier avec Derrick Rose. Le second joueur, Joe Alexander, qui a permis à ce trade envoyant John Salmons à Milwaukee de se réaliser, n’a pas joué.

hakimwarrickbulls.jpg   johnsalmonsbucks.jpg  Sherman & Einstein/NBAE via Getty Images

Enfin, on finit par le bon vieux Marcus Camby, qui a perdu pour son premier match avec les TrailBlazers face aux Celtics (match durant lequel Nate Robinson n’a pas joué), Steve Blake qui a fait le chemin inverse de l’Oregon vers la Californie, et Ronnie Brewer, transféré du starting-five des Jazz vers le banc des Grizzlies.

cambyblazers.jpg steveblakeclippers.jpg ronniebrewergrizzlies.jpgForencich, Graham, Murphy/NBAE via Getty

UPDATE : voici  Tracy McGrady sous le maillot des Knicks, et Kevin Martin chez les Rockets !!!

tmacknicks.jpgkevinmartinrockets.jpgNick Laham & Bill Baptist/Getty Images

UPDATE : Carl Landry sous le maillot des Kings. Sa titularisation entraîne celle de Jason Thompson au poste 5 : c’est Spencer Hawes qui débutera désormais sur le banc.

carllandrykings.jpg AP

UPDATE : Nate Robinson chez les Celtics, et Drew Gooden avec les Clippers !

naterobinsonceltics.jpg  drewgoodenclippers.jpg Babineau & Bernstein/NBAE via Getty

Publié dans Bobcats, Bucks, Bulls, Cavaliers, Celtics, Clippers, Grizzlies, Kings, Knicks, Mavericks, On s'en fout, Rockets, T'Blazers, Transactions, Wizards | Pas de Commentaire »

12345...10
 

Sports pour Tous Poitou Cha... |
Le Défi des Gazelles |
bouling club canohes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cyclocrosspassion
| MAC BOURGES
| F.D.F. Mag