• Accueil
  • > 76ers
  • > Draft 2010 : un mois plus tard, l’heure du premier bilan, pick 1 à 9…

Draft 2010 : un mois plus tard, l’heure du premier bilan, pick 1 à 9…

Posté par Tinmar le 19 juillet 2010

Oui, je sais, je n’ai plus écrit ici depuis 5 ou 6 semaines… Mais voila, c’est fini tout ça puisque voici, avec un petit mois de retard, le bilan de la Draft NBA 2010 ! Bien entendu, je ferai un retour sur la victoire des Lakers en NBA Finals un peu plus tard, de même qu’une très grosse saga va être entamée concernant les mouvements de cet été (et il y en a eu, n’est-ce pas M. James ?). Mais pour l’instant, revenons en quelques lignes sur ce qu’il s’est passé dans la nuit du 24 au 25 juin dernier du côté du Madison Square Garden : les choix des GM sont-ils, un mois plus tard, toujours aussi logiques ?

nbadraftgeneration2010.jpg Al Bello/Getty Images

1 – Washington choisit John Wall : un choix logique et attendu. La seule interrogation qui subsistait concernait le futur de Gilbert Arenas : il semblerait que tout le monde soit plus ou moins d’accord pour tester Arenas et Wall dans la même unit… au moins jusqu’à la prochaine fenêtre de transferts ! En effet, avec l’arrivée de Kirk Hinrich (+ Kevin Sérephin, cocorico !!!) from Chicago contre un BN et 3 chips, Washington semble avoir réalisé une des grosses affaires de ce mercato estival, sachant que Chicago de son côté n’a rien fait de cet espace créé sous son salary cap. Avec en plus les prometteurs McGee, Blatche et même Yi Jianlian sous les panneaux, les Wizards ont les capacités de gêner pas mal d’équipes dès cette saison.

2 – Philadelphie choisit Evan Turner : là encore, c’était un choix attendu. Et là encore, il restait une petite interrogation concernant le choix éventuel d’un intérieur dit « du futur » avec Derrick Favors et DeMarcus Cousins, mais Evan Turner semblant vraiment promis à un très bel avenir en NBA, il était dur pour les Sixers de passer à côté d’un tel phénomène. Si Jrue Holiday arrive à trouver le bon tempo avec Turner et Iguodala à ses côtés, et si Elton Brand arrive à jouer un basket à un niveau respectable (de l’ordre de 11 points 8 rebonds par soir) en compagnie de Spencer Hawes, alors Philadelphie peut espérer lui aussi gêner quelques équipes à l’Est.

3 – New Jersey choisit Derrick Favors : Evan Turner sélectionné juste avant, les Nets se devaient donc de choisir l’intérieur de Georgia Tech Derrick Favors. Encore un peu brut pour la NBA, il possède néanmoins des qualités athlétiques indéniables, et par sa puissance il devrait dès sa saison rookie déranger quelques joueurs sous le cercle. Avec Brook Lopez à ses côtés et avec le départ de Yi vers Washington, ces deux-là sont le ciment autour duquel les Nets bâtiront leur futur. Il suffit que Devin Harris retrouve son niveau All-star d’il y a un an et demi, qu’Anthony Morrow rentre comme à son habitude 50 de ses shoots de loin, que Travis Outlaw confirme qu’il vaut bien 15 à 17 points par soir, et que Jordan Farmar et Johan Petro se révèlent des bonnes recrues, alors les Nets peuvent espérer jusqu’à tripler leur total de victoires de l’an passé (pour rappel, les Nets avaient terminé bons derniers de la Ligue, avec seulement 12 victoires sur 82 possibles…).

4 – Minnesota choisit Wesley Johnson : aaaaah, sacré David Kahn ! Donnez-lui un mercato long de 6 semaines, et pouf, il te casse ton effectif en entier ! OK, il fallait faire quelque chose après une saison à la limite de la catastrophe (15 victoires sur 82…), mais tout de même, virer tous les jeunes pour ne garder comme vétéran que le grand et superbe Darko Milicic, c’est gonflé !

kahnrubio.jpg Hardwood Paroxysm

Dans ce scénario que seul Kahn peut imaginer, la sélection de Wesley Johnson parait bizarre : doit-on le faire débuter les matchs ? Doit-on le faire sortir du banc en renfort de Martell Webster ou Michael Beasley dont le poste 3 n’est pas celui qu’il préfère ? Marrh de 24 Secondes se marre de la situation, et il a bien raison : où vont les Wolves ? Avec désormais pas moins de 5 joueurs qui peuvent jouer au poste 3 (Brewer, Webster, Beasley, Johnson, Bjelica), deux pivots européens dont on ne sait toujours pas s’ils peuvent vraiment éclater au grand jour, et un meneur de jeu surestimé, Minnesota semble parti vers une nouvelle saison galère : peut-être pas autant que l’an dernier, mais ça y ressemble…

5 – Sacramento choisit DeMarcus Cousins : peut-il jouer dans la cour des très grands dès sa première saison ? On le disait ingérable, il semble le plus attentionné de tous ; on l’a dit personnel, il semble avoir l’oeil vif pour trouver ses partenaires  démarqués : Sacramento, semble-t-il, a fait le bon choix avec ce grand gaillard sortant de Kentucky. S’il arrive à garder cette ligne de conduite, s’il écoute les bons conseils de son coach Paul Westphal, s’il arrive à bouger selon le jeu de Tyreke Evans, et si lui et Samuel Dalembert arrivent à devenir complémentaire, alors les Kings tiennent peut-être le Rookie of the Year pour la seconde année de suite.

6 – Golden State choisit Ekpe Udoh : juste LOL ! La surprise de cette lottery nous est venue de Golden State, et bizarrement, cela ne m’a pas surpris, mais alors pas du tout ! On savait que les Warriors allaient choisir un intérieur, à la Greg Monroe qui a de bonnes mains ou Cole Aldrich qui ne bouge pas trop mal malgré sa grande taille : non, Don Nelson s’est dirigé vers celui qu’on attendait vers la fin de la lottery, j’ai nommé Ekpe Udoh ! Mais le plus drôle dans tout ça, c’est que Udoh s’est ensuite blessé pour la modique durée de 6 mois !! Nous allons donc devoir attendre un peu pour le voir former un duo plutôt intéressant avec David Lee, tout juste arrivé de la Grosse Pomme. Golden State vient de se faire racheter pour la somme record de 450M$ : assurément, le nouveau propriétaire voudra des résultats le plus rapidement, et ce choix qui aider Don Nelson a garder son poste…

udohnelson.jpgAP

A noter que c’est ce Ekpe Udoh qui a poutré les chances de quelques uns d’entre vous qui avaient pourtant bien pronostiqué le reste de la Lottery ou presque… Tant pis, ce maillot de John Wall restera bien gentiment dans les rayons du NBA Store !

7 – Détroit choisit Greg Monroe : les Pistons ont donc jeté leur dévolu sur l’intérieur qui sort de Georgetown, la même université que Pat Ewing, Alonzo Mourning, Dikembe Mutombo ou plus récemment, Roy Hibbert et Jeff Green… c’est que le gamin doit donc avoir quelques bases ! Il a de bonnes mains, il a montré quelques bonnes choses lors de la summer league. Malgré tout, il ne devrait pas démarrer les matchs, Jonas Jerebko ayant prouvé l’an dernier qu’il méritait cette place. Aux côtés de Ben Wallace et des pistoleros Ben Gordon et Charlie Villanueva (ce dernier étant plus un mangeur de ballon qu’autre chose…), Greg Monroe peut être une excellente surprise (de l’ordre de 8 points 7 rebonds en sortant du banc ?).

8 – LA Clippers choisit Al-Farouq Aminu : il ne manquait plus qu’un ailier simple pour compléter un cinq fort séduisant sur le papier (Baron Davis, Eric Gordon, Blake Griffin, Chris Kaman), les Clips l’ont trouvé en la personne de Aminu. Le désormais ex-pensionnaire de Wake Forrest n’aura pas trop la pression, celle-ci allant tout entière sur les épaules de Blake Griffin, n°1 de la draft 2009 et ayant manqué toute la saison dernière pour cause de blessure. Pour Aminu, il lui suffira de jouer comme l’an dernier, c’est-à-dire avec de l’envie, de l’enthousiasme et sans aucun a priori, notamment sous les panneaux où il aime traîner. Il n’aura pas beaucoup de ticket shoot, mais c’est peut-être tant mieux comme ça pour le rookie Al-Farouq et ses superbes lunettes

9 – Utah choisit Gordon Hayward : autre grosse surprise de cette lottery, la sélection de Hayward n’est plus, un mois plus tard, si illogique. Utah a entre-temps perdu Wesley Matthews et Kyle Korver, deux gars qui occupaient le poste 2 et 3 l’an dernier. L’arrivée de Raja Bell va faire beaucoup de bien à cette équipe des Jazz à qui il ne manque jamais grand chose pour passer un cap, mais elle va surtout faire du bien à Hayward : on l’a vu très intelligent lors du dernier Final Four sous les couleurs de Butler, Hayward peut énormément apprendre sous l’aile de Bell, tant au niveau du shoot que sur la défense rugueuse sur l’homme. Jerry Sloan n’aura pas trop le choix derrière Bell, Miles et Kirilenko aux postes 2 et 3, et là encore, c’est peut-être mieux ainsi pour Utah : Hayward a beaucoup à prouver après ses belles perfs en mars dernier et ses qualités intrinsèques physiques et mentales plaident en sa faveur.

 

Voici donc un premier billet qui ne sert pas à grand chose sur les 9 premiers picks de la Draft 2010. Promis, arriveront très prochainement la suite de la Draft, les Finals, le summer 2010, le Mondial Turc, etc, etc…

Laisser un commentaire

 

Sports pour Tous Poitou Cha... |
Le Défi des Gazelles |
bouling club canohes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cyclocrosspassion
| MAC BOURGES
| F.D.F. Mag