• Accueil
  • > Draft
  • > « Et maintenant ? », Atlanta Hawks Edition

« Et maintenant ? », Atlanta Hawks Edition

Posté par Tinmar le 23 mai 2010

Je le sais, ça fait maintenant 14 ans que Orlando a éliminé Atlanta en demi-finales de conférence des playoffs 2010, et depuis les choses ont évolué, avec notamment Orlando en voie de disparition par sweep de Boston en finale de conférence… Mais voila, mieux vaut tard que jamais, et ni Atlanta ni Cleveland ne vont échapper à leur petit bilan de santé et à leur petit traitement jusqu’à la saison prochaine. Atlanta est devenu cette saison l’une des meilleures équipes à l’est des Etats-Unis, et l’on se demandait il y a encore quelques semaines si Atlanta pouvait rivaliser voire combattre et vaincre les cadors que sont les Cleveland Cavaliers et les Orlando Magic. On a désormais la réponse : c’est non ! Autre question : Atlanta peut-il espérer une meilleure équipe que celle de cette année ? A vous de vous faire votre propre réponse. Moi, je vais essayer de me trouver la mienne…

teamhawks.jpgDoug Benc/Getty Images

Petit récapitulatif : les Atlanta Hawks ont certainement réalisé l’un des meilleurs coups de l’été 2009 en récupérant Jamal Crawford en échange d’un surimi et d’une moitié d’avocat (Speedy Claxton et Acie Law). Avec Jamal dans son effectif, Atlanta s’est trouvé un second scoreur, un 6ème homme parfait, et un revanchard affamé, tout ça dans la même personne ! Avec lui, Atlanta a été cherché la 3ème place de la conférence Est, derrière les intouchables Cavs et Magic, mais devant ces vieux croulants de Celtics…  C’est simple, l’arrivée de Crawford conjuguée à la toujours bonne progression de Al Horford au centre et celle un peu plus surprenante mais non moins appréciée de Josh Smith (notamment en défense), les Hawks ont remporté 65% de leurs rencontres de saison régulière, le meilleur total de la franchise depuis la saison 1996/97, époque où Mookie Blaylock menait une équipe composée de Dikembe Mutombo, Christian Laettner, Steve Smith et Tyrone Corbin… Tout ça pour vous dire que ça faisait un sacré bail que la ville d’Atlanta attendait un nouvel élan pour son équipe NBA !

Malheureusement, les Hawks ont failli à leur mission de devenir une équipe difficile à battre : après un premier tour des playoffs remporté très difficilement en 7 matchs face aux Bucks (pourtant privés de leur pivot star Andrew Bogut), les Hawks se sont fait enrhumés par les Magic. Le résultat est sans appel : 4 à 0 pour un départ en vacances quelque peu expéditif… Une élimination lourde de conséquences mais surtout qui nous fait nous poser beaucoup de questions : Atlanta peut-il composer une meilleure équipe que celle-ci ? Verra-t-on encore Joe Johnson, free agent cet été, sous le maillot rouge et blanc des Hawks la saison prochaine ? Al Horford et Josh Smith peuvent-ils devenir les leaders de cette équipe pour la porter encore un peu plus haut ?

La Free Agency 2010 : Atlanta est frappé de plein fouet par cette grande braderie qui démarrera le 1er juillet prochain (pas avant Messieurs Kerr et Cuban…), avec le contrat de Joe Johnson qui se termine. Celui-ci a toujours réclamé un salaire maximal, et plusieurs équipes peuvent lui donner ce qu’il souhaite. Maintenant, avec des playoffs catastrophiques, la liste s’est réduite mais elle n’est pas pour autant vierge. En fait, l’avenir de Joe Johnson s’écrira selon ceux de Wade, James, et à un degré moindre Bosh, Boozer, Stoudemire et Nowitzki. Mais clairement, Joe Johnson seul n’intéressera personne ayant besoin de reconstruire une franchise entière (je pense à Miami sans Wade ou à New York sans LeBron). En fait, pour faire très simple, l’équipe qui signera Joe Johnson cet été devra signer un autre poisson cet été pour espérer gagner rapidement quelque chose : Bosh, Boozer et Stoudemire apparaissent comme de bons éléments autour de qui Johnson pourrait devenir un bon lieutenant, Rudy Gay un peu moins… Pas mal de ces possibilités ont été étudiées par Tom Ziller et Bethlehem Shoals : à voir et à revoir !

Bref, dans tous les cas je ne vois pas Joe Johnson rester à Atlanta : lui voudra rejoindre une équipe capable de gagner un titre rapidement (ce que les Hawks ne peuvent lui offrir, la débâcle face à Orlando le prouve), et les Hawks de leur côté ont certainement compris que Joe Johnson ne peut pas faire d’eux plus qu’une bonne équipe, et certainement pas une équipe pour le titre (la débâcle face à Orlando le prouve). Pour le remplacer, Atlanta va certainement utiliser Jamal Crawford, mais sur le banc qui pour remplacer Crawford ? Atlanta peut espérer signer un bon arrière scoreur ou shooteur pas trop cher (Mid Level Exception ?) comme Anthony Morrow, Ronnie Brewer ou JJ Redick, mais rien n’est gagné.

joejohnsonbench.jpg Scott Cunningham/NBAE

Le cas Marvin Williams est aussi problématique : pas mauvais, il n’est pas non plus transcendant. Rappelons rapidement que Marvin Williams est un second choix de draft, et qu’il a été choisi avant des gars comme Chris Paul ou Deron Williams…….. Bref, pour l’épauler Atlanta ferait bien de convaincre Josh Childress de revenir au bercail : sa défense ferait un bien fou à cette équipe, surtout si Crawford passe titulaire. Sur le marché, Atlanta pourrait essayer de persuader Mike Miller (mais sûrement trop cher, 9M$ cette saison), risquer le pari Josh Howard (sûrement trop blessé mais permettrait de se relancer) ou plus accessibles (5M$ par an ?) tenter les recalés des Clippers Travis Outlaw et Rasual Butler. A voir, mais comme vous pouvez le constater, tout ça ne casse pas 4 pattes à un canard !

La Draft 2010 : Atlanta possède son choix de premier tour (24ème choix) et de second tour (53ème). On connait les aléas de la Draft, il est difficile de trouver un joueur pouvant avoir un gros impact immédiat, et encore moins au-delà du 20ème choix. Bien sûr, il y a des surprises chaque année (Darren Collison, Marcus Thornton, Omri Casspi et DaJuan Blair  l’ont été l’an dernier), mais clairement, Atlanta ne peut pas s’appuyer sur ces deux picks pour construire l’avenir à très court terme. Comme avec Jeff Teague qui démarrera la saison prochaine avec un nouvel habit de meneur titulaire, Atlanta peut essayer de prendre un joueur au profil similaire à Crawford histoire qu’il soit formé un an avant de pouvoir le remplacer (Avery Bradley ? Greivis Vasquez ?).

De même on l’a bien vu face aux Magic, les Hawks manquent de taille à l’intérieur : Horford est un bon pivot, mais c’est un petit pivot. Zaza Pachulia, en plus de s’appeler Zaza, ne tient pas la route dès qu’on lui propose un joueur plus lourd que lui (c’est-à-dire dans 90% des cas…) : dans une draft bien fournie en intérieurs, peut-être Atlanta tombera-t-il sur une perle à la DaJuan Blair l‘an dernier ? On pense à Solomon Alabi, Gani Lawal et Kevin Seraphin au premier tour, ou Brian Zoubek, pivot de Duke et accessoirement l’un des plus grands de cette draft, au second tour.

Le futur d’Atlanta dépendra en partie de la décision commune de Joe Johnson et d’Atlanta de continuer leur vie ensemble ou séparément : au rythme où vont les choses, la séparation semble inéluctable. Atlanta a possédé cette saison un des meilleurs mix de la NBA, avec une première rotation très complète, un banc très correct (Crawford, mais aussi Pachulia et Evans) et aucun gros égo… C’est peut-être ce point qui a provoqué la débâcle « Magic » : aucun des Hawks n’a su réagir et faire réagir les autres, on n’a vu aucun sursaut d’orgueil. Il est grand temps de voir Al Horford et Josh Smith prendre un peu de bouteille, leur équipe en a grave besoin. Et moi qui ai passé quelques jours à Atlanta, je peux vous dire que la ville en a aussi grandement besoin : cette ville est morte, les Hawks se doivent de la réanimer, car sinon, c’est Justin Bieber qui va s’en occuper… Et ça, c’est sûrement pire que tout !

Laisser un commentaire

 

Sports pour Tous Poitou Cha... |
Le Défi des Gazelles |
bouling club canohes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cyclocrosspassion
| MAC BOURGES
| F.D.F. Mag