• Accueil
  • > Draft
  • > « Et maintenant ? » San Antonio Spurs Edition

« Et maintenant ? » San Antonio Spurs Edition

Posté par Tinmar le 15 mai 2010

L’on parlera des Cleveland Cavaliers dans un prochain billet (en attendant, si vous voulez entendre tout et parfois n’importe quoi sur l’avenir de LeBron, il vous faudra attendre que je ponde le billet… ou allez sur ce site-, ou ou ou ou ….. et même !), on va pour l’instant se pencher sur l’avenir à court terme des San Antonio Spurs de notre frenchy adoré (un peu moins depuis qu’il a annoncé qu’il ne jouerait pas le Mondial en Turquie).

Pour les Spurs, l’avenir se définira autour de deux hommes, Duncan et Ginobili. Je m’appuie là sur des raisons contractuelles plus que tactiques : Duncan est sous contrat jusqu’en 2012 et Manu jusqu’en 2013… Que vont faire les dirigeants des Spurs pour donner à Duncan une dernière occasion de remporter un 5ème titre NBA ? Vont-ils retenter same thing en espérant que les blessures les épargnent ou au contraire, tout chambouler pour forcer le destin ? Peuvent-ils profiter de leurs choix de Draft pour choper un sleeper, à l’ancienne comme Tony Parker ou DJ Abdel (c’est pour rester dans l’univers du rap de qualité…) ?

ginobilialone.jpg

Petit rappel des faits : San Antonio a recruté durant l’été dernier deux joueurs qui devraient les aider à reconquérir le haut du tableau. Tout le monde s’accorde à dire que les acquisitions pour presque rien de Antonio McDyess et Richard Jefferson va remettre San Antonio dans le droit chemin après une cuisante défaite au premier tour face au Houston de Yao Ming. Mais voila, après quelques semaines de saison régulière, la question se pose à tous : Jefferson n’est-il pas une erreur de casting ? J’avais à l’époque rejeté la faute à un système de jeu qui n’était pas adapté au jeu de l’ancien pensionnaire des Nets : je n’avais certes pas tort, mais force est de constater que Jefferson n’a simplement pas réussi à se sortir les tripes pour s’imposer au sein d’un système pas super difficile à appréhender. N’oublions pas également la blessure de Parker et le manque d’un intérieur puissant pour épauler Duncan…

Les Spurs ont malgré tout fini 7ème de la conférence Ouest pour affronter les Mavericks en playoffs, que l’on considérait à l’époque comme prétendant sérieux au titre. Jefferson mais surtout George Hill ont réussi de grosses perfs pendant la série, amenant dans leur sillage Duncan & co. Le derby remporté, ils doivent maintenant en découdre avec les Suns (qui leur avaient plutôt bien réussi jusque-là). Et là, c’est le drame : George Hill, installé dans la first unit à la place de Parker, avait bouffé Kidd au tour précédent. En demi de conférence, c’est lui qui va se faire à son tour manger, bouffer, avaler par le jeu pratiqué par Steve Nash. En plus de cela, les Spurs n’arrivent pas à rentrer un shoot primé, et se font marcher dessus au rebond : au final, les Suns remportent la bataille du rebond (+29 sur la série) et la série sur un score sans appel de 4-0…

A la croisée des chemins, les Spurs se doivent de faire quelque chose cet été histoire de ne pas enchainer les mauvaises décisions sur plusieurs saisons : après l’erreur de casting Jefferson, pas question de continuer de la sorte. Et cela peut passer par le départ d’un des cadres de la team, Tony Parker… Mais avant d’évoquer le cas de notre premier love, discutons un peu des picks de San Antonio lors de la prochaine draft.

San Antonio va-t-il encore nous surprendre lors de la prochaine Draft ? 

En terminant la saison à 50 victoires pour 32 défaites, soit 61% de victoires (c’est la 13ème saison consécutive à plus de 60%…), San Antonio possède donc le 20ème choix de la prochaine Draft. Bien fournie en intérieur, cette Draft pourrait profiter aux Spurs, qui pourraient se laisser tenter par un pari un peu fou : recruter encore un français ! En effet, selon les différentes mock drafts, un certain Kevin Seraphin pourrait être choisi entre la 20ème place et la fin du premier tour. Evoluant à Cholet, le français a tapé dans l’oeil de quelques recruteurs, notamment grâce à de belles qualités offensives (c’est pas moi qui le dit, c’est DraftExpress). Certes encore un peu naïf (un soucis au niveau des fautes et des rebonds défensifs), il pourrait être un pari en sortie de banc derrière Duncan, McDyes et Blair, avec Bonner et Mahinmi. A voir néanmoins si Seraphin ne se destine pas à devenir justement un Mahinmi bis : ceci n’est pas une critique, mais le temps presse pour les Spurs et je ne suis pas sûr que Popovitch soit très patient ces prochains temps avec ses jeunes intérieurs.

Autre solution pour les Spurs : recruter un bon arrière/ailier qui pourrait servir de complément voire remplacer Richard Jefferson, qui malgré un salaire de l’ordre de 15M$, est attractif grâce à sa dernière année de contrat. Luke Babitt, de l’université de Nevada peut-être un bon choix, de même que Paul George de Fresno, Gordon Hayward de Butler (finaliste du dernier Final Four) et James Anderson de Oklahoma State. A moins que Xavier Henry ne tombe jusque-là, ce qui serait une sacrée déception pour lui, mais une aubaine pour une no-lottery team (au-delà de la 14ème place)… Mais au final, le plus grand apport que les Spurs peuvent espérer de la Draft ne provient pas de celle-ci, de draft…

tiagosplitterdunk.jpg

En effet, le grand brésilien Tiago Splitter (2m10) a été drafté par les Spurs en 2007, et il pourrait être le pivot tant attendu par Duncan depuis la retraite de David Robinson. Aujourd’hui considéré comme le meilleur pivot en Europe, il a laissé entendre qu’un départ vers les USA était envisageable, à condition qu’il ne reste pas cloué au banc (à voir les difficultés des Spurs à dominer les Suns aux rebonds, Splitter peut être rassuré) et qu’il reçoive un bon salaire : d’après les rumeurs, San Antonio lâcherait sa Mid Level Exception pour pouvoir l’attirer de l’autre côté de l’Atlantique. On en saura plus dans les semaines qui arrivent, mais avec sa taille dans la raquette et associé à Duncan, Tiago pourrait devenir un excellent joueur en NBA.

Quel rôle pour San Antonio lors de la prochaine Free Agency ?

Aucun, si ce n’est en interne. Dans l’effectif actuel des Spurs, ils sont 4 et demi concernés, Jefferson représentant la moitié : il possède une année en option pour plus de 15M$ et vraisemblablement, il la fera marcher pour la saison prochaine (ou peut-être que non finalement, merci Still). Les autres sont Matt Bonner, Roger Mason, Ian Mahinmi et Keith Bogans, chacun présentant un profil différent : certains sont très utiles, d’autres un peu moins, il y en a même un qui peut le devenir, mais dans tous les cas aucun n’est vraiment indispensable.

Matt Bonner est, et c’est difficile à croire, le meilleur shooteur des Spurs, ou du moins pas loin. Et après on se demande pourquoi les Spurs ne pouvaient pas prétendre à mieux qu’un sweep… Bref, passons : 39% aux tirs à 3-points pour moins de 3,5M$, c’est pas mal, et quelque chose me dit que les Spurs devraient lui proposer un contrat évolutif du type 10/12M$ sur 3 ans. Keith Bogans a été titulaire jusqu’à l’insertion de Ginobili dans le 5 : les stats ne parlent pas trop en sa faveur, mais Bogans est un bon défenseur et un pas-mauvais shooteur. A son prix (le minimum vétéran, soit 850 000$), ils pourraient lui aussi être prolongé à condition de ne pas demander plus : en effet, Ginobili étant parti pour être titulaire l’an prochain, Bogans ne sera qu’un joueur de banc.

Le cas de Roger Mason est plus compliqué : auteur d’une bonne saison 2008/09, il n’a pas su enchaîner et son shoot en a grave pâti. Résultat, de 30 minutes par soir son temps de jeu a fondu : à peine 19 minutes cette saison. Pas sûr que les Spurs le prolongent à hauteur de 5M$ l’année, surtout qu’il n’est plus vraiment tout jeune (il aura 30 ans en septembre). Personnellement, je ne le vois pas rester à San Antonio, surtout si son équipe drafte un arrière ou un ailier.

Enfin, intéressons-nous à notre french affair : non pas Tony, pas encore, il s’agit là de Ian Mahinmi. Il n’a pas beaucoup joué cette saison, mais quand on lui en a donné l’occasion, avouons qu’il n’a pas été mauvais : quand il a joué plus de 10 minutes (c’est arrivé 7 fois), ses moyennes jouent en sa faveur, avec 9 points, 5 rebonds et presque un contre. On va plus loin : quand il a joué plus de 15 minutes, ses stats décollent à 14,5 points et 8 rebonds !!! Bon, j’avoue, ça n’est arrivé que deux fois qu’il dépasse la barre des 15 minutes jouées, mais quand même ! A moins qu’on lui propose un contrat avant, Mahinmi devra convaincre les Spurs durant les summer leagues. En gros, s’il veut rester en NBA, il lui faudra zapper l’équipe de France cet été… En même temps, je ne suis pas sûr qu’il soit sélectionné par Vincent Collet.

Des trades en perspectives chez les Spurs ? 

La question est posée : que doit faire San Antonio pour retrouver le haut de l’affiche ? Sachant qu’ils n’en sont pas si loin (50 victoires en saison régulière, ça reste très raisonnable), je ne suis pas sûr qu’il faille tout chambouler. Mais en même temps, avec Jefferson et Parker, les Spurs possèdent deux joueurs dans leur dernière année de contrat, à hauteur de 29M$ au total ! Avec ça ou au moins la moitié, les Spurs peuvent espérer un beau quelque chose en retour. Car il faut savoir que Tony Parker, maître des lieux depuis sa draft en 2001, voit arriver dans son dos un petit jeune qui pourrait bien le détrôner : George Hill a réussi une fin de parcours étonnante, et son petit salaire (<1M$ l'an prochain) est une aubaine pour les Spurs, déjà au-dessus du plafond salarial. La tentation de trader Parker est donc forte du côté du Texas, même si on répète des deux côtés que le français n'est pas sur le départ. Vérité ou simple façade ?

parkerdoubts.jpg

Dans tous les cas, Parker a vu sa côté quelque peu baisser du côté des Spurs, tandis que sa valeur sur le marché n’a jamais été aussi grande : on a entendu parler d’un sign-and-trade avec Bosh… On s’est laissé dire du côté de Minneapolis qu’Al Jefferson n’était plus intransférable… A ce qu’il paraît, un package comprenant Eddy Curry et Wilson Chandler attendrait du côté de Big Apple, et pareillement dans l’Indiana qui possède en Mike Dunleavy Jr (10M$) et Jeff Foster un pack fort intéressant (tout deux dans leur dernière année de contrat, et Foster facilement coupable je pense) pour enfin récupérer un vrai meneur de jeu…

Bref vous l’aurez compris, Tony Parker est plus que jamais sujet à toutes sortes de rumeurs, parfois cohérentes, souvent farfelues. Pour Jefferson, la donne est la même mais au final différente : même s’il est dans sa dernière année de contrat, son très gros salaire alors qu’on annonce pour la saison prochaine un salary cap en baisse, fait peur, très peur même. A part peut-être Don Nelson qui recherche encore un non-intérieur pour compléter sa collection, ou encore Washington qui veut se séparer de son bagnard, peu d’équipes se seraient manifestées… La solution Andre Iguodala est là, mais ça serait un pari très risqué sur le plus long terme, le contrat d’Iggy courant jusqu’en 2014.

Vous pouvez le voir, l’été s’annonce chargé du côté de San Antonio. Fort d’un récent passé victorieux, les Spurs vont certainement tenter quelque chose cet été pour continuer dans cette voie, mais on comprendra également que la direction des Spurs ne veuille pas se risquer à un deuxième échec consécutif après l’affaire Richard Jefferson. Le cas Splitter reste malgré tout LA chose la plus importante à régler : l’avenir de Parker dépendra quelque peu de cette décision, car San Antonio a besoin d’un gars pour épauler Duncan à l’intérieur. Si Splitter ne vient pas, alors les Spurs devront se séparer d’un de leurs bons contrats pour récupérer un bon intérieur. Quant à Parker, si jamais San Antonio venait à s’en séparer, peut-être est-ce là une bonne opportunité pour relancer une carrière déjà vieille de 9 ans ! Et si à la suite de cela, Eva Longoria venait à s’en séparer elle aussi, eh bien il faut qu’il sache qu’à défaut de donner de l’espoir aux français pour cet été aux Mondiaux Turcs, il leur en donnera beaucoup plus dans un autre domaine qui les concerne davantage : l’Amour !! C’est déjà mieux que rien n’est-ce pas ?

4 Réponses à “« Et maintenant ? » San Antonio Spurs Edition”

  1. StillBallin dit :

    Je ne suis pas si sûr que Jefferson fasse jouer son option. Même si il y a beaucoup d’argent en jeu, c’est peut-être un risque pour sa cote de faire encore une année à San Antonio où il n’est pas du tout à l’aise.

    En effet, si il reste un Spur la saison prochaine, il prend le risque de faire une nouvelle fois une saison décevante et de se retrouver le bec dans l’eau l’été suivant avec seulement des offres de faible montant sur son bureau. Parce qu’il faut penser que son jeu est basé sur la vitesse et ses qualités athlétiques et que le bonhomme accuse déjà la trentaine. Il serait peut-être plus judicieux pour lui d’utiliser la saison qui vient alors que ses capacités physiques sont encore intacts et sa côte pas trop trop basse pour signer un solide contrat dans une équipe qui lui correspond mieux et ensuite capitaliser dessus.

    Mais bon, j’admets que faire une croix sur 15 millions c’est pas rien.

    Sinon, je ne m’en fais pas trop pour San Antonio. Dejuan Blair peut s’affirmer comme un excellent titulaire au poste 4, Duncan peut alterner les deux postes intérieurs toujours solidement (on pourrait l’imaginer se muer petit à petit en role player, un petit peu comme David Robinson à l’époque ou Shaquille O’Neal aujourd’hui), George Hill peut devenir un très bonne troisième roue au duo Parker-Ginobili, relayant chacun des deux sur leur poste, j’ai toujours la foi en Mahinmi, et Splitter, même si j’attends de voir, peut faire un truc si il vient. Et puis comme tu dis, il y a la draft bien sûr et un bon 20ème choix.

    Les Spurs vont certainement reculer dans la hiérarchie mais avec eux, on se doute que ça ne durera pas.

  2. QuentinB dit :

    Oui mais il y a un facteur FA à prendre en compte dans la décision de RJ d’activer ou non son Option.

    N’oublions pas que 2010 est tellement dense, et que même si beaucoup d’équipes ont du cap (on notera pèle mèle Knicks, les futurs Brooklyn Nets (je surkiffe !!!), les Heat ou encore les bulls …), il n’y aura pas d’argent pour tout le monde.

    Vue la saison passée de RJ et les talents disponisbles pour 2010, il ne sera pas forcément opportun pour RJ d’aller tenter le marché cette année (n’oublions pas la jurisprudence Bonzi Wells).

    De plus si 2010 risque d’être un énorme marché pour les franchises, n’oublions pas qu’elles auront toutes à l’esprit la renégociation du CBA qui, comme l’indique Tinmar, risque de voir le CBA baisser (ce sont les experts qui le disent …).

    Et enfin en 2011, certaines équipes auront du cap en 2011 (Entre autres Knicks avec la fin du contrat de Ronald Mc Curry) et chercheront à faire des ajustements et un joueur comme RJ pourrait être une bonne piste si ce dernier réalise une saison propre et sérieuse avec les Spurs qui resteront compétitifs quoi qu’il arrive …

    Conclusion pour moi RJ activera son option sans aucun doute, beaucoup trop risqué d’aller tester le marché pendant 2010 quand on voit les talents disponibles …

  3. QuentinB dit :

    Ah sinon pour les moyennes de Mahinmi, n’oublions pas que si, en effet elles sont bonnes, il n’a joué que de l’ultra garbage digne de NBA DL …

    Et pour Splitter par pitié pas une Scola bis …

  4. Tinmar dit :

    Quentin, en effet, les équipes auront dès cet été le prochain CBA en tête… mais elles l’auront encore plus à la fin de la saison prochaine. Pour Jefferson, la question qu’il doit actuellement se poser est alors la suivante (je le sais, je l’ai eu au téléphone tout à l’heure, il vous passe à tous le bonjour d’ailleurs) :
    - »Est-ce que je lève mon option au risque de ne pas trouver d’équipes preneurs en 2011 et au risque d’un possible Lock-out, OU est-ce que je coupe dès aujourd’hui pour chopper un contrat qui assurera mes arrières, à hauteur de 25/30M$ sur 4 ans ? »
    L’interrogation mérite d’être posée quand on est un bon joueur, capable de 16/20 points par match, mais qui joue actuellement dans une équipe qui ne lui convient pas du tout. Une saison ratée ou deux saisons de suite, à voir ce qu’il choisira.
    A moins qu’il se soit auto-persuadé de pouvoir réussir à s’imposer chez les Spurs, la possibilité d’un non-levage d’option reste élevée…

Laisser un commentaire

 

Sports pour Tous Poitou Cha... |
Le Défi des Gazelles |
bouling club canohes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cyclocrosspassion
| MAC BOURGES
| F.D.F. Mag