• Accueil
  • > 76ers
  • > Constat d’un US Trip, épisode 2 : offrons John Wall à Indiana !

Constat d’un US Trip, épisode 2 : offrons John Wall à Indiana !

Posté par Tinmar le 12 avril 2010

A à peu près un mois de la loterie qui désignera l’équipe qui aura le Pick n°1 de la prochaine Draft, il est temps pour moi d’en parler un peu. C’est mon petit voyage à New York et notamment dans le NBA Store qui a finit de me convaincre d’écrire là-dessus. Quel rapport entre la visite d’un magasin et la prochaine Draft, me demanderez-vous ? Réponse à la fin de ce billet !

La toute récente March Madness n’a pas changé grand chose aux prévisions concernant les tout premiers choix de la prochaine Draft. D’après les principaux sites proposant une Mock Draft (si vous êtes comme moi et que vous vous dîtes « à quoi bon s’obstiner à faire une Mock alors qu’on ne connait pas encore l’ordre des équipes ? », levez bien haut la main), John Wall reste toujours la cible n°1 des scoots, suivi de très très près par le meilleur joueur universitaire de l’année, Evan Turner. Il semblerait néanmoins que John Wall ait un potentiel de « Next One » trop intéressant pour que l’on passe à côté. Et même si DeMarcus Cousins fait style « Coucou, je suis là », il ne finira pas devant ces deux-là.

johnwallabove.jpg Reuters

John Wall est un meneur de jeu vraiment au-dessus du lot, capable tout autant de renverser des montagnes que d’attirer les foules dans votre stade. Jetons un coup d’oeil aux équipes qui potentiellement peuvent chopper ce premier pick :

- New Jersey : bon dernier de cette Ligue, les futurs Brooklyniens possèdent déjà Devin Harris à ce poste primordial. Si les Nets sont tirés au sort, alors Harris sera échangé contre un bon 3/4 plus 4 que 3 histoire d’aider Brook Lopez sous les panneaux. Un arrière/ailier ne sera pas nécessaire, surtout si celui que l’on ne nomme pas choisit de venir à Brooklyn…

- Minnesota : normalement avec Jonny Flynn et les droits sur Ricky Rubio, les Wolves n’ont pas besoin d’un autre meneur de jeu. Mais Wall est plus qu’un meneur, c’est une future star. Alors Flynn pourra faire ses valises pour que Rambis puisse enfin avoir un 3 de qualité supérieure à Ryan Gomes. Quant à Rubio… bah franchement, j’en sais rien !

- Golden State/Sacramento : ces deux équipes ont drafté en juin dernier leur meneur du futur (Curry et Evans, respectivement). Ce serait peut-être les seules équipes à préférer Turner à Wall…

- Philadelphie/Détroit : Louis Williams et Jrue Holiday sont gentils, réellement, mais si Phila arrive à capter ce premier Pick, un de ces deux-là devra faire ses valises ou se contenter des miettes. Du côté du Michigan, Rodney Stuckey est dans la place mais Joe Dumars va préférer choisir John Wall pour redorer un blason bien assombri par les arrivées l’été dernier de Ben Gordon et Charlie Villanueva…

- Washington : Arenas peut faire son retour, mais les dirigeants des Wizards choisiront quand même John Wall. Au pire, si Gilbert est pas content, il peut toujours menacer ses dirigeants avec ses Beretta…

- Clippers : avec un Baron Davis impossible à bouger à cause d’un contrat de bâtard (41M$ sur les 3 prochaines années…) et Eric Gordon qui représente le futur, difficile de voir Wall débarquer sachant que les Clippers ont aussi besoin d’un Small Forward (que pourrait être Evan Turner). Mais le fait d’évoluer à LA et cette volonté d’un jour atteindre le niveau populaire des Lakers penchent en la faveur de John Wall.

- Utah (via New York) : Utah a cette chance d’avoir le pick des Knicks cette année. Avec Williams à la mène, Wall peut se révêler être un back-up ou un superbe pote de One-Two Punch, sachant que Utah a un trou en position 2… Une position où peut évoluer également Evan Turner !

- New Orleans/Memphis/Houston : la première possède déjà 3 arrières ultra-compétitifs avec Chris Paul, Darren Collison et Marcus Thornton. Dur de voir Wall là-dedans. Pour Memphis, dur également d’imaginer Mayo évoluer à côté de son semblable John Wall ! Enfin, Aaron Brooks s’est imposé comme le meneur du futur des Rockets.

- enfin, les Pacers

Je les ai intentionnellement gardés pour la fin. Car c’est la seule équipe de cette ligue sans réel meneur de jeu… C’est la seule équipe également sans star dans ses rangs. Oh bien sûr ils ont Danny Granger, All-Star l’an dernier et excellent scoreur. Mais voila ce n’est pas une star… Et c’est là que je reviens à mon introduction, celle où je vous parle du NBA Store. Vous voyez, dans cet endroit de rêve pour tout fan de basket qui se respecte (je ne me respecte pas, mais j’ai quand même kiffé), une grande partie est réservée au maillots de joueur. Et le merchandising veut qu’on mette en avant un ou deux joueurs par équipe, les meilleurs ou les plus bankables. Par exemple, Joe Johnson « représente » les Hawks, Dwight Howard est le VRP d’Orlando, tandis que New York envoie 3 de ses gars, avec T-Mac, Gallinari et David Lee. Par curiosité, j’ai cherché le maillot des Pacers, et regardez ce que j’ai vu…

image042.jpg

Oui, si vous êtes un fan des Pacers (…) et que vous cherchez à acheter rapidement un maillot replica de votre équipe favorite, alors vous n’aurez pas d’autres choix que de prendre celui de Tyler Hansbrough, star des stars des Indiana Pacers ! Rien que pour cela, il faut qu’Indiana récupère le choix n°1 de la Draft 2010, pour que Larry Bird puisse acquérir la future star annoncée, John Wall ! C’est de nécessité public : on ne peut pas continuer comme ça, à mettre en avant le maillot de Tyler Hansbrough !!!

wallpacers.jpg

Laisser un commentaire

 

Sports pour Tous Poitou Cha... |
Le Défi des Gazelles |
bouling club canohes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cyclocrosspassion
| MAC BOURGES
| F.D.F. Mag